Revues

Lettres québécoises, No 166

Date de parution : Mai 2017

Éditeur: LETTRES QUEBECOISES

LQ réitère l’importance d’une critique littéraire forte et y consacre son cahier le plus imposant. Plus d’une trentaine d’ouvrages y sont traités à chaque parution. Le magazine compte maintenant cinq cahiers distincts : Cahier Écrivain vedette, le Cahier Dossier, le Cahier Critique, le Cahier Vie littéraire et le Cahier Création.   Le numéro 166, présente Catherine Mavrikakis en couverture. On peut y lire : L’autoportrait « Je ne renierai jamais la femme qui me hante ». Une lettre à Catherine Mavrikakis signée par Valérie Lebrun. Un questionnaire maison auquel a répondu l’écrivaine. Et une entrev ...
Voir le panier

Estuaire, No 171

Date de parution : Décembre 2017

Éditeur: ESTUAIRE

Que faire quand le péril nous guette ? Le péril dit le danger, la menace qui peut frapper ce à quoi nous tenons – des êtres, des choses, le monde tel que nous le connaissons. C’est une inquiétude, un trouble, une épreuve même, dans la mesure où le péril sonne l’alarme et appelle une réaction, quelle qu’elle soit. Il indique une situation de crise : quelque chose décidément ne va pas, l’alerte est lancée, la détresse nommée. Il faut prendre des précautions, se protéger ou se défendre, résister ou s’opp ...
Voir le panier

Estuaire, No 170

Date de parution : Septembre 2017

Éditeur: ESTUAIRE

Qu’est-ce qu’une forêt ? Un territoire, une idée. Un souvenir ou une invention. Un rêve même. C’est un lieu où on entre parfois sans savoir comment on va en ressortir. La forêt s’ouvre et nos repères s’éclipsent peu à peu. On met un pied devant l’autre et la route ne va plus de soi. Il y a peut-être un sentier, peut-être pas. On y trouve des arbres, des branches, des feuilles. Possiblement le bruit d’une rivière au loin, ou d’un animal qui s’esquive ou nous guette. La forêt est ...
Voir le panier

Lettres québécoises, No 167

Date de parution : Septembre 2017

Éditeur: LETTRES QUEBECOISES

Le numéro de septembre 2017 présente Audrée Wilhelmy en couverture. On peut y lire : L’autoportrait « La bête au corps ». Un portrait d’Audrée Wilhelmy par la professeure de littérature de l’Université York, Marie-Hélène Larochelle. Un questionnaire maison auquel a répondu l’écrivaine. Une entrevue sur ses lectures et le contenu de ses bibliothèques par Jérémy Laniel. LQ réitère l’importance d’une critique littéraire forte et y consacre son cahier le plus imposant. Plus d’une trentaine d’ouvrages y sont traités à chaque parution. Le magazine compte m ...
Voir le panier

Estuaire, No 169 : Enfances

Date de parution : Juin 2017

Éditeur: ESTUAIRE

En latin classique, infantia signifie « incapacité de parler » ; infans, « celui qui ne parle pas ». Suivant cette idée, on pense aux mots de Marguerite Duras : « Écrire c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit. » Quel rapport entre écrire et ne pas (savoir) parler ? Le rapprochement en est un de la création d’un monde imaginaire, à soi. Une expression silencieuse, aussi singulière que notre propre enfance. Entre l’écriture et l’enfance se conclut un pacte que l’absence (ou le manque) de langage ne peut écarter d’un cycle fécond, le tout premier de la vie, ...
Voir le panier

Jeu : revue de théâtre, No 164 : Dossier public

Date de parution : Septembre 2017

Éditeur: JEU REVUE DE THEATRE

Éditorial 1. Jeu en ligne Christian Saint-Pierre Chroniques 4. Gabriel Tsampalieros : rêve de scénographe Raymond Bertin 7. Arthur Miller et la tragédie de l’homme ordinaire Christian Saint-Pierre Coup de gueule 11. Apprendre à compter Marie-Ève Milot, Marie-Claude St-Laurent Dossier : Publics 12. Présentation Raymond Bertin 14. Lever de rideau sur quatre superspectateurs Patricia Belzil, Mélanie Carpentier, Sophie Pouliot, Michel Vaïs 20. L’invention du public Véronique Hudon 26. Chimène et Cléante vont au théâtre Anne-Marie Cousineau 31. Accueillir le jeune public Michelle Chanonat 36. Blanc longtemps Sara Dion 41. Belles-Soeurs d’ici et d’ailleurs : le trajet de la parole Pascale Rafie ...
Voir le panier

Estuaire, No 161 : Scène de crime

Date de parution : Juin 2015

Éditeur: ESTUAIRE

SCÈNE DE CRIME   Liminaire Véronique Cyr, Annie Lafleur & Michaël Trahan - Mouvements du crime   Poèmes Marcel Labine - Crime parfait Marilène Gill - Nue devant les mécanismes Roxane Desjardins - Un charme Chantal Neveu - Sur nos corps soufflés Patrice Desbiens - insérez titre ici Laurence Lola Veilleux - Amélia Andrea Moorhead - L’ombre de ta voix Emmanuel Deraps - La dynastie des loups Gabrielle Giasson-Dulude - Cartes postales de Daytona François Guerrette - La Terre vue de la Lune Véronique Cyr - Haute enfance   Planches   Critique Catheri ...
Voir le panier

Estuaire, No 167 : Chorégraphies

Date de parution : Novembre 2016

Éditeur: ESTUAIRE

Difficile, à première vue, d’imaginer deux arts plus éloignés que la danse et la poésie. Vivante et éphémère, la danse est entièrement déterminée par l’expérience sensible qu’elle incarne dans un espace singulier à un moment précis. À cet égard, c’est sa souveraineté qui étonne : la danse n’a lieu qu’au moment où elle a lieu. La poésie, elle, traverse le ...
Voir le panier

Estuaire, No 162 : Topographies amoureuses

Date de parution : Septembre 2015

Éditeur: ESTUAIRE

Topographies amoureuses   Liminaire Véronique Cyr, Annie Lafleur & Michaël Trahan / Topographies amoureuses   Poèmes France Mongeau / Étude : Le fou aux fleurs Claudine Vachon / La rose, le bocal et le tuyau Sébastien Dulude / fou de bave Aimée Lévesque / Nos boîtes Frédéric Dumont / Il y a des muscles à développer dans la fatigue Nathalie Watteyne / Chichén Itzá François Godin / je perce la barrière des jeux Fernand Durepos / Stellaires Violaine Forest / Chienne baroque Jean-Sébastien Larouche / Fortitude Denise Brassard / Ajour   Planches   Critique Catherine Cormier-Larose L’insomnie nécessaire Mémoire × Temps = la Mort atlante Rien ne m ...
Voir le panier

Estuaire, No 164 : Métamorphoses

Date de parution : Avril 2016

Éditeur: ESTUAIRE

Le cent soixante-quatrième numéro d’Estuaire se propose de montrer à quel point le poème est le lieu des métamorphoses. En effet, dans leur façon singulière de porter des voix et des images, les textes poétiques brouillent sans cesse les repères qui nous permettent de reconnaître avec clarté les figures qu’ils mettent en scène. En renouvelant sans relâche notre expérience du monde, la métamorphose met à mal l’arrogance de ceux qui en refusent l’étrangeté radicale. Et, puisque c’est l’altérité qui la définit ou la caractérise d’abord, ...
Voir le panier

Estuaire, No 166 : Collection

Date de parution : Septembre 2016

Éditeur: ESTUAIRE

Collectionner s’applique en principe à tout, car il n’est rien sur terre qui ne soit susceptible d’être considéré comme intéressant dans l’œil du collectionneur. Or, cette qualité affublée à toute chose nourrirait-elle une grande coquille vide ? Il y a dans cet acte d’appropriation du monde un désir de révéler la beauté dans l’épuisement de ses formes. Le chemin qui mène à la création d’ ...
Voir le panier

Estuaire, No 168 : Disparitions

Date de parution : Mars 2017

Éditeur: ESTUAIRE

Liminaire Véronique Cyr, Annie Lafleur, Michaël Trahan  / Miroirs troubles   Poèmes Jean-Christophe Réhel / Mon biceps n’est pas assez gros pour t’éclairer Isabelle Dumais / Butte Marie Darsigny / Au rayon du self-help je suis loin d’être un best-seller Patrick Brisebois / Avant notre arrivée Karianne T. B. / J’étais une enfant sauvage comme tous les enfants Patrick Roy / Novembre. Les renards Clémence Dumas-Côté / Sel de Saturne François Godin / S’égarer tout près d’ici Émilie Turmel / Pendant ce temps les filles fondent Jean-Simon DesRochers / chambrées   Critiques Antoine Boisclair / De la poésie au temps du confort ergo ...
Voir le panier
X

Navigation principale

Type de livres