Le seul instant

Éditeur BOREAL
Paru le

« On peut comprendre une chose en un seul instant, mais on la perd dans les longues heures qui suivent avec leurs semelles de plomb », écrit Oscar Wilde, enfermé dans sa prison. C'est de ce « seul instant » qu'il sera question dans ces pages. Pour ce qui est des « semelles de plomb » — la prison —, chacun sait à quoi s'en tenir. Mais qu'en est-il de cet instant qui oblige à sortir de soi, de cette courte illumination qui fait s'ouvrir l'Å“il, frissonner la nuque, trembler nos certitudes et nous amène à douter de notre âge ? On a de nouveau sept ans et le monde redevient une énigme merveilleuse. » - R .L. Robert Lalonde nous entraîne dans sa campagne l'espace de tout un été. Il nous ouvre les portes du laboratoire de l'écriture, nous fait témoins de l'opération alchimique qui se déroule entre l'Å“il et le cÅ“ur de l'écrivain, entre la nature et les livres se répondant sans cesse. Grâce à son regard aiguisé, à son écriture vive et diaphane, il nous donne à voir ces correspondances dont parle Baudelaire, et qui sont le souffle même de la vie.

Les libraires craquent

  • Exprimer l'indicible par la librairie Maison de l'Éducation

    Chaque mot, chaque phrase, chaque paragraphe du dernier livre de Robert Lalonde, qui se veut le récit d’un été d’observation de la nature à Sainte-Cécile-de-Milton, contient un questionnement, un frémissement, un étonnement, une admiration, un abandon, une inspiration, une révélation, une peur, une impuissance, un drame, un psychodrame, un déchirement, une incompréhension, une indignation, une tristesse. Et derrière chaque mot, chaque phrase, chaque paragraphe, entre les lignes, les alinéas et les sauts de pages, se cache cette volonté et cette passion lancinantes et poignantes pour tenter d’exprimer l’indicible, l’indescriptible et l’inexprimable. C’est là tout le paradoxe de Robert Lalonde: aimer les mots à la folie, et toujours en manquer pour réussir à tout dire. Moi, il m’est allé droit au cœur, cette partie du cœur qui n’appartient à aucun monde, ni ne parle aucun langage d’ici.


  • Commenté dans la revue Les libraires par Jocelyne Vachon, librairie La Maison de l’'Éducation

    Chaque mot, chaque phrase, chaque paragraphe du dernier livre de Robert Lalonde, qui se veut le récit d’un été d’observation de la nature à Sainte-Cécile-de-Milton, contient un questionnement, un frémissement, un étonnement, une admiration, un abandon, une inspiration, une révélation, une peur, une impuissance, un drame, un psychodrame, un déchirement, une incompréhension, une indignation, une tristesse. Et derrière chaque mot, chaque phrase, chaque paragraphe, entre les lignes, les alinéas et les sauts de pages, se cache cette volonté et cette passion lancinantes et poignantes pour tenter d’exprimer l’indicible, l’indescriptible et l’inexprimable. C’est là tout le paradoxe de Robert Lalonde: aimer les mots à la folie, et toujours en manquer pour réussir à tout dire. Moi, il m’est allé droit au cœur, cette partie du cœur qui n’appartient à aucun monde, ni ne parle aucun langage d’ici.

Prix et formats

  • Disponibilité à confirmer par votre libraire

    Le site ne reflète pas l'inventaire de la librairie. Pour obtenir la disponibilité d'un produit, contactez-nous. Si le ou les livres commandés sont en inventaire, la commande sera traitée entre 1-4 jours. Si les livres ne sont pas en inventaire, votre libraire vous confirmera rapidement la durée du traitement prévue.

Voir le panier
Commande rapide

Pour activer l'option d'achat rapide, complétez une première commande et enregistrez vos informations de paiement.


Une fois l'option activée, connectez-vous à votre compte et commandez en 2 clics!

Vous aimerez peut-être...

X