Anatomie d'un désastre : la crise financière de Reagan à Trump

Éditeur SOMME TOUTE
Paru le
Disponibilité en librairie :
Quantité
Papier Disponibilité ISBN: 9782924606315
Numérique - Epub Protection: filigrane ISBN: 9782924606452
Offrir en cadeau numérique
Numérique - Pdf Protection: filigrane ISBN: 9782924606445
Offrir en cadeau numérique

Jusqu’à présent, les livres, les documentaires ainsi que les films The Big Short, avec Steve Carrell, Christian Bale et Ryan Gosling, ou encore Margin Call, avec Kevin Spacey et Jeremy Irons, ont détaillé les mécanismes financiers inhérents à la Crise de 2008, de l’éclatement de celle-ci à son paroxysme. Ils ont pointé du doigt les crapules et mis en lumière les esprits malicieux. Cela étant, il restait à remonter le fil d’une histoire qui commence lorsque Reagan, Mulroney et le chef de leur meute, Margaret Thatcher, étaient aux manettes des pays que l’on sait. C’est sous leur gouverne qu’a commencé la destruction, et non le décloisonnement, des balises réglementaires que Franklin D. Roosevelt avait érigées dans les années 30 afin d’éviter une répétition de la Crise de 29.  Leur haine de l’État, et donc du service public, était si prononcée qu’eux et leurs successeurs n’ont tiré aucun, absolument aucun, enseignement des désastres financiers observés du krach boursier à la Crise de 2008, soit les faillites de la Baring’s, des Savings and Loans aux États-Unis ou encore de Long Term Capital Management. Non seulement ça, le fanatisme avec lequel on a gommé les règles de la discipline que commandent la gestion de milliards et de milliards de dollars et la concentration sans précédent de capital a accouché d’un monstre: le Too Big To Fail. Ainsi, par un effet pervers dont l’histoire a le secret, les responsabilités qui ont incombé aux différents États dans la foulée du cataclysme de 2008 se sont avérées de loin plus lourdes ou imposantes que jamais depuis la Grande Crise. Anatomie d’un désastre se veut le récit de la calamité économique introduite par le trio Reagan-Thatcher-Mulroney et imposée par Alan Greenspan et consorts.

Vous aimerez peut-être...

X